Togo : un bébé de deux mois échappe à un sacrifice

La brigade territoriale de la gendarmerie de Tsévié, localité située à 35 km au nord de Lomé (Togo) vient d’arrêter un homme de 35 ans, Béninois et menuisier de son état. Il a été interpellé en sa possession d’un enfant de deux (2) mois qu’il s’apprêtait à remettre à un féticheur.

L’enfant de 2 mois, fils conçu par la concubine togolaise du prévenu avec un autre homme, devrait servir à faire un sacrifice humain qui doit lui rapporter de l’argent.

« Résident à Adidogomé à Lomé, il s’était rendu à Glinvié, une localité située à quelques kilomètres de la ville de Tsévié le dimanche 3 décembre, auprès d’un féticheur. Il est allé solliciter les services de ce dernier afin de se faire de l’argent. Au cours de leurs discussions, il a fait savoir au charlatan qu’il avait un bébé de deux mois qu’il comptait sacrifier à cette fin », a expliqué le lieutenant Mazalo Agba.

Le jour du rendez-vous, il quitte Lomé très tôt le matin à destination de Gblinvié. C’est arrivé au domicile du féticheur que la brigade a été alertée, précise l’officier.

Interrogé par la presse, le monsieur en question n’a pas nié les faits. « Nous avons décidé de donner l’enfant à quelqu’un pour retirer l’argent. Le féticheur a dit qu’il va faire une cérémonie qui sera faite au Ghana », a-t-il déclaré.

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.