Togo/OADEL : rideaux sur le 16e films ALIMENTERRE

La 16e édition du festival de films ALIMENTERRE organisée par l’OADEL a connu son apothéose ce 25 novembre 2023 à Lomé. La projection a porté sur « le paradoxe de la faim », un film retraçant les réalités liées à la faim surtout au niveau des producteurs agricoles. Organisée en collaboration avec UROPCM, partenaire de l’OADEL, l’activité a été suivie d’un débat dans le but d’éclairer davantage les populations.

Le festival de films ALIMENTERRE, s’est achevé ce samedi avec la projection d’un film dont le titre interpelle vivement la population. La faim, un phénomène qui atteint un grand nombre de personnes et en particulier les cultivateurs qui sont la source des productions agricoles. Le film révèle que la faim n’est pas une conséquence de l’absence de nourriture, mais plutôt de moyens d’acquisition.

C’est une situation déplorable qui nécessite une correction selon le Coordonnateur des programmes à l’OADEL : « Quand on dit la faim, ce sont les producteurs, les paysans qui ont faim. C’est dommage et c’est vraiment paradoxal parce que ce sont eux qui produisent de la nourriture pour que les gens puissent manger ; mais ce sont eux qui ont faim… Il y a l’aliment, mais quand vous n’avez pas l’argent pour pouvoir l’acheter, vous êtes producteur, mais vous avez faim. Ce que vous produisez, les échanges commerciaux vous obligent à les vendre et à aller acheter quelque chose qui coûte moins, ce qui vous enferme dans un cercle vicieux de faim et de fragilité », affirme Maxwell Atidigah.

Claire Quenum, coordinatrice de programmes à l’ONG floraison a la même conception de la situation : « Le problème de la faim, c’est qu’il n’y a pas une bonne coordination des programmes. Il n’y a pas une bonne organisation des programmes alimentaires. Il faudra réorganiser tout cela », a-t-elle suggéré.

La réorganisation du système alimentaire est une notion essentielle sur laquelle avait martelé les organisateurs de la séance pour l’atteinte d’une sécurité alimentaire dans le pays.

Pour finir en beauté cette 16e édition de Films ALIMENTERRE, une dégustation des mets faits à base de voandzou et pois d’angole a été offerte aux participants.

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.