Le Togo vise 0 contamination du VIH de la mère à l’enfant d’ici 2020

Le Togo fait partie des pays où l’infection à VIH SIDA est de type généralisé avec une prévalence de 3,1 % chez les femmes contre 1,7 % chez les hommes. La féminisation de l’épidémie engendre selon les spécialistes une augmentation du risque de décès chez les femmes enceintes ainsi que du risque de nouvelles infections chez les enfants. 

Sur un total 110 000 personnes vivant avec le VIH dans le pays en 2015, 59 000 étaient des femmes âgées de 15 ans et plus et 9 000 enfants de 0 à 14 ans. Le Togo a initié en 2014, un plan d’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant étalé sur 4 ans. Une approche qui à contribuer à réduire le taux de transmission de 14 % à 6 % chez les enfants.

Le programme national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles et ses partenaires visent désormais 0 contamination du VIH de la mère à l’enfant d’ici 2020. Les acteurs clés de la lutte contre le Sida ont évalué dans ce sens le 29 juin les nouvelles stratégies à mettre en place pour atteindre cet objectif dans le pays.

La nouvelle feuille de route prend ainsi en compte le dépistage précoce des enfants nés de mères séropositives et propose des pistes de solution pour réduire le taux de perdu de vue des femmes PV-VIH ayant accouché. 

Edwige APEDO

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.