Togo/Cinéma : le Festival International du Film officiellement lancé !

 

Du 03 au 10 août 2024 se tient au Togo, le Festival International du Film. La campagne de promotion et d’information autour de cet événement cinématographique a été officiellement lancée ce 06 juin 2024 par le ministre de la Culture et du Tourisme, Dr Pierre Kossi Lamadokou. Le FIFTO se veut innovateur pour cette 8e édition.

« Cinéma togolais : de l’industrialisation à la professionnalisation », c’est le thème retenu pour cette édition. Cette thématique s’inscrit dans la tendance mondiale de croissance du secteur cinématographique. Initialement dénommé « la Semaine Nationale du Cinéma Togolais « , et ce, depuis 2016, l’événement prend une nouvelle dimension et s’appelle désormais le FIFTO (festival International du Film du Togo).

Parrainé par le ministère de la Culture et du Tourisme, le FIFTO 2024 se veut un festival plein avec un standard international, avec des pays étrangers et des films étrangers qui viendront rivaliser avec les productions nationales. Pour ce faire, un travail de fourmi est entamé déjà dans le casting des films locaux à retenir. Un jury international est commis à cet effet, histoire de rendre plus crédibles et plus compétitifs les films togolais qui seront retenus pour le festival.

Le directeur du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée (CNCIA), Denis Essohana KOUTOM a insisté en conférence de presse de lancement, sur l’adhésion des acteurs cinématographiques sans laquelle le FIFTO n’aura pas d’envergure : « on ne peut pas projeter vos propres films dans les quartiers alors que vous-mêmes, les producteurs ne soyez pas au premier plan. La consommation de nos produits commence par nous-mêmes… , » a rappelé le directeur du CNCIA.

C’est le centre culturel Agora Senghor de Lomé qui va accueillir le FIFTO 2024 et le bas-fond du collège Saint-Joseph servira de Marché pour le festival avec des stands à ériger. Une aubaine pour les acteurs du 7e art togolais d’exposer leurs productions.

Au total, 14 films en concours et 8 films hors concours seront projetés à Lomé sur le site du FIFTO, mais aussi dans certains lieux notamment à la maison des jeunes à Amadahomé, au centre culturel d’Avedji et à Kégué.

Dapaong, Kara, Sokodé, Blitta, Atakpamé et Tsévié seront également des sites de relais du festival avec au moins trois jours de projection dans ces localités avec la collaboration des directions régionales de la culture et du Tourisme.

Au menu du festival, des formations, des ateliers, des conférences, et des concours avec cinq types à savoir : des films long métrage ouverts aussi aux productions internationales, des films court métrage (réservés uniquement aux productions locales), des clap ivoire, des écoles de cinéma et d’ateliers de pitch.

Notons que c’est la Côte d’Ivoire qui sera pays invité d’honneur du FIFTO 2024 après le Niger lors de l’édition 2023. À ce titre, une quinzaine de professionnels du cinéma ivoirien seront à Lomé non seulement pour des projections, mais aussi pour un échange de procédés vu que la Côte d’Ivoire reste l’une des références sur le continent en matière de cinéma.

 

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.